Accueil | Publications | Écrire à plusieurs | Mots qui rient | Carterie | Expositions | Idées et trucs | Annonces | Cadeaux


Espace au Quotidien - Archives

2019

espace
Programme des activités en France - en Israël

RECHERCHE :
(Clavier) Ctrl + F

VICE-VERSA
Mardi 18 juin à 18H30
RENCONTRE-SIGNATURE
avec
Rebecca Benhamou
autour de
L'horizon a pour elle dénoué sa ceinture.

Jeudi 30 mai à 18H30
Mardi 4 juin à 18H30
RENCONTRE-SIGNATURE
avec
Valérie Halfon
autour de
Tout le monde en a un sauf moi
Accros au smartphone ou à la tablette, obsédés par leur apparence et par les marques de vêtements, accumulant les jeux et les jouets, friands de malbouffe... proies de la culture de surconsommation, les enfants d'aujourd'hui veulent tout, tout de suite.
Dénonçant les stratégies et les toutes nouvelles techniques digitales employées par les industriels et les professionnels du marketing pour rendre les enfants toujours plus accros à leurs produits, Valérie Halfon donne des pistes pour les libérer de l'emprise de la surconsommation.

RENCONTRE-SIGNATURE
avec
Matti Friedman
autour de
Espions de nulle part
Animation en hébreu et traduction en français par Carine Suissa Benchimol.
Nous voici plongés dans le Moyen-Orient de la fin des années quarante, à l'aube du bouleversement de cette partie du monde si fascinante et incompréhensible, dans le tumulte de la guerre d'Indépendance de 1948, de l'exode des réfugiés de Palestine, de l'arrivée des survivants de la Shoah et des Juifs orientaux venus de Syrie, d'Égypte, d'Irak ou du Yémen.
Parmi ceux qui voulaient devenir des pionniers, certains furent choisis par le Palmach, une unité de commandos, pour en faire des infiltrés en pays arabes. Leur unité s'appelait alors la Section arabe, et eux furent surnommés mista'arvim, littéralement « ceux qui passent pour des Arabes ».
Avec ces derniers, ils partageaient la langue, les plats épicés et toute une culture étrangère aux Juifs européens des kibboutzim. Pour quatre d'entre eux l'aventure commença en Palestine, puis se poursuivit au Liban, avec quelques incursions en Syrie.
Une vie d'espion dangereuse mais exaltante. Une vie qui leur attribuait un rôle d'acteurs de l'ombre dans la création du futur pays. Un rôle qu'ils payèrent parfois de leur vie. Mais que les plus chanceux d'entre eux continuèrent d'endosser de longues années au sein du Mossad, le très efficace service secret israélien.

Dimanche 19 mai à 18H30
RENCONTRE-SIGNATURE
avec
Rachel Darmon
autour de
Le gâteau de Varsovie
Autant vous prévenir tout de suite, la famille de la petite Annah est ashkénaze et totalement déjantée. En fait pas vraiment déjantée mais tellement ashkénaze !
Annah raconte, avec un humour typiquement juif et une naïveté de petite fille une enfance amusante, pleine de vie et d'énergie.
Malgré la mémoire du désastre, très présente chez cette enfant de « la deuxième génération ».
Entre griffes et caresses, c'est une réelle interrogation identitaire qui s'amorce au cours de ce récit enlevé et drôle.

Mardi 7 mai à 18H00
RENCONTRE-SIGNATURE
avec
Delphine Horvilleur
autour de
Réflexions sur la question antisémite.
Sartre avait montré dans Réflexions sur la question juive comment le juif est défini en creux par le regard de l'antisémite. Delphine Horvilleur choisit ici de retourner la focale en explorant l'antisémitisme tel qu'il est perçu par les textes sacrés, la tradition rabbinique et les légendes juives.
Cette littérature rabbinique que l'auteur décortique ici est d'autant plus pertinente dans notre période de repli identitaire que les motifs récurrents de l'antisémitisme sont revitalisés dans les discours de l'extrême droite et de l'extrême gauche (notamment l'argument de l'« exception juive » et l'obsession du complot juif).
Mais elle offre aussi et surtout des outils de résilience pour échapper à la tentation victimaire : la tradition rabbinique ne se soucie pas tant de venir à bout de la haine des juifs (peine perdue...) que de donner des armes pour s'en prémunir.
Elle apporte ainsi, à qui sait la lire, une voie de sortie à la compétition victimaire qui caractérise nos temps de haine et de rejet.
Plus de détails...

Mercredi 17 avril à 18H30
RENCONTRE-SIGNATURE
avec
Carole Zalberg
Où vivre
A travers leurs voix recomposées par Marie, née en France dans les années 60, les membres d'une famille juive polonaise relatent leur installation en Israël après la guerre.
Au long des décennies intranquilles, les générations nouvelles venues dans l'État juif puis celles qui y sont nées expriment leurs attentes et leurs déceptions, au fil d'un quotidien à jamais hanté par la Shoah.
C'est cette fin d'un monde que les plus âgés ont voulu surmonter en construisant un lieu sûr.
C'est elle que les plus jeunes veulent empêcher de se reproduire en acceptant avec plus ou moins d'évidence les épreuves que leur pays ne cesse d'imposer.

De l'après-guerre à nos jours, l'exil des uns et les questionnements de la famille restée en France se répondent, tissant des liens indéfectibles.
Leurs voix se mêlent pour dire avec puissance une destinée familiale complexe et vitale qui est aussi une magnifique plongée dans les paradoxes de l'État d'Israël, autour de la question des pionniers, de leurs rêves, de leurs déceptions.

A l'initiative du FSJU Israël
Mardi 2 avril à partir de 18H00
RENCONTRE-SIGNATURE
avec
Marc Weitzmann
Un temps pour haïr

Suivie d'une présentation à l'Institut français de Jérusalem antenne Romain Gary à 19H30.
Fruit d'un travail de quatre années, Un Temps pour haïr est fondé sur des écoutes des services secrets ; sur les comptes rendus de procès terroristes ; sur des rencontres avec les familles de djihadistes, des psychiatres, des enseignants ; sur l'analyse sémiotique des dialogues entre les équipes de tueurs ; mais aussi sur la reconstitution de chapitres méconnus de la colonisation et sur celle des réseaux d'extrême droite dans les années 1990.
Aucune porte ne se tient devant nous – porte de la guerre ou de la paix qu'il suffirait de franchir ou de refermer – mais au moins serons-nous mieux armés pour comprendre...
Marc Weitzmann est romancier et collaborateur régulier de plusieurs grands supports, dont Le Monde et Tablet (NYC). Il est notamment l'auteur d'Une matière inflammable, Mariage mixte, Fraternité et Une place dans le monde.

Mardi 19 mars à 18H30
RENCONTRE-SIGNATURE
avec
Haim Berkovits
autour de
Le tombeau des rois

Une aventure haletante, une enquête historique et humaine, dans laquelle se reflète la destinée d'un peuple errant.
Invité dans les caves du Louvre pour assister à une découverte inédite, David Bendosaa est sur le point de voir l'aboutissement de vingt ans de recherches effrénées.
Devant lui et pour lui, une armée de marbriers va ouvrir le sar­co­phage de la reine Hélène d'Adiabène, resté fermé depuis deux mille ans.
Que contient réellement ce sarcophage ?
Quel est ce danger tapi dans l'ombre, qui guette David ?
Qui était cette mystérieuse reine d'Adiabène, secrètement convertie au judaïsme ?
Quel secret renferme le Tombeau des rois et pourquoi est-il entouré de tant de convoitises ?
Des dunes d'Adiabène, aux ruelles étroites de Jérusalem, des caves du Louvre au parvis du Temple, le secret d'Hélène nous entraine à travers les siècles dans l'histoire d'une famille où chaque membre est le maillon d'une chaine indestructible, prêt à tout pour garder le secret de cette reine.
Plus de détails sur cet événement

Mardi 26 février à 18H30
RENCONTRE-SIGNATURE
avec
David Allouche
autour de
La Kippa bleue
Animée par Maryse Allouche
Kippour, c'est le jour que Sasha Cohen a choisi pour annoncer à son père qu'il ne croit plus en Dieu.
Deux jours le séparent de cette confrontation. Au fil de ses rencontres et de ses déambulations parfois hallucinées dans Paris, se dessine le caractère d'un jeune homme impétueux et romantique qui entend conquérir son autonomie intellectuelle et affective.
Dans les cheveux de Carla, sa muse, il fait l'apprentissage de la liberté et de la vie adulte. Un roman émouvant, qui aborde avec légèreté la question du repli identitaire pour nous inviter au cheminement intérieur et à l'émancipation personnelle : "Deviens qui tu es et tu seras heureux."
Plus de détails sur cet événement

Le nouveau roman de
Michel HOUELLEBECQ
Sérotonine
sera disponible dans votre librairie préférée
le vendredi 4 janvier 2019
comme à Paris !

Vice-Versa

Retour haut de la page

CENTRE GERARD BEHAR
Beth Aham

CENTRE GERARD BEHAR
GerardBehar

Retour haut de la page

LE THÉÂTRE DE JÉRUSALEM
webmaster@jer-theatre.co.il
www.jerusalem-theatre

Retour haut de la page

CRFJ - CENTRE DE RECHERCHE FRANÇAIS À JÉRUSALEM

WORKSHOP

Thursday, May 23, 2019

Jews, Credit and Usury in medieval and early modern times: What's new in the field?
Venue: CRFJ, 3 Shimshon St., Jerusalem
The Program
Mardi 16 avril 2019 à 18h
au CRFJ, par Lucien Lazare et Alexandre Doulut.
à l'occasion de la parution du livre
"NI HEROS NI SALAUDS.
LA POPULATION A-T-ELLE PROTEGE LES JUIFS
EN FRANCE OCCUPEE ?"

(Editions Le Bord de l'Eau)


Pour expliquer la non-déportation de 75% des Juifs de France durant l'Occupation, c'est souvent la figure des Justes des Nations qui est mise en avant. Depuis plusieurs années une dérive tend à réduire ce chiffre au seul sauvetage. En s'appuyant sur une centaine de dossiers de demande refusée d'attribution de ce titre, les auteurs s'interrogent sur l'attitude des français moyens à l'égard des Juifs. Surtout, ils soulignent l'importance de la chronologie et du contexte local et dégagent quels autres facteurs ont contribué à la survie des ¾ des Juifs de France.

fleche  Historien et enseignant Lucien Lazare fut membre de la résistance juive en France et a publié de nombreux ouvrages, dont le Dictionnaire des Justes de France en 2003 (Fayard/Yad Vashem).
Il est, avec Simone Veil, à l'origine du projet de faire entrer les Justes au Panthéon.
fleche  Auteur de plusieurs ouvrages sur la Shoah ou l'internement en France, Alexandre Doulut est également guide-accompagnateur de voyages d'études à Auschwitz.

CONFÉRENCE
Bilan des recherches
en archéologie sous-marine en Israël
Le lundi 11 mars 2019 à 18h30
au CRFJ, par Emmanuel Nantet.
Israël se distingue par le dynamisme de ses recherches en archéologie sous-marine. Ces dernières portent à la fois sur les vestiges engloutis d’anciens ports et les épaves des nombreux navires qui sillonnaient la Méditerranée orientale. Elles ont ainsi contribué de façon majeure à la réflexion en archéologie portuaire et en archéologie navale. Leur dynamisme repose essentiellement sur les travaux menés par l’Institut Léon Recanati pour les Études Maritimes (université de Haïfa), éventuellement avec la collaboration d’équipes étrangères. Tout récemment, une fouille a ainsi été menée sur une épave romaine à Césarée par une équipe israélienne avec de nombreux plongeurs français. Emmanuel Nantet est enseignant-chercheur à l’université de Haïfa et à Le Mans Université. Il est docteur en archéologie et agrégé d’histoire. Il a publié Phortia. Le tonnage des navires de commerce en Méditerranée du VIIIe siècle av. l’è. chr. au VIIe siècle de l’è. chr. Il a récemment dirigé la fouille d’une épave romaine au large de Césarée.

The Centre de Recherche Français (CRFJ-CNRS)
in cooperation with
The Vidal Sassoon International Center
for the Study of Antisemitism

invite you to a discussion:
Perseverance of the Jewish Fact: The Analysis of a Political Condition
A roundtable discussion to celebrate
the publication of Danny Trom's new book,
Persévérance du fait juif. Une théorie politique de la survie
(Gallimard-EHESS-Seuil, 2018)
Wednesday, January 23, 2019 at 4 pm at the CRFJ
Mercredi 23 janvier 2019 à 16h au CRFJ

Danny Trom is a researcher at the CNRS (Paris). He is the author of de la Promesse et l'obstacle. La gauche radicale et le problème juif (Cerf, 2007). Persévérance du fait juif (2018) both surveys the political thought proper to a historically stateless people and examines the creation of the State of Israel as a ruptural moment within Jewish history.

Danny Trom est chercheur au CNRS, il est notamment l'auteur de la Promesse et l'obstacle. La gauche radicale et le problème juif (Cerf, 2007). La Persévérance du fait juif est une double enquête sur les origines d'une pensée politique propre à un peuple historiquement sans Etat et sur la césure provoquée par la création d'Israël en 1948 dans l'histoire des juifs.

Discussion in english and french.
La rencontre se tiendra en anglais et en français


APPEL À CANDIDATURES 2019-2020
Aides à la mobilité pour doctorants et post-doctorants

Prise de fonction à partir du 1er octobre 2019
Date limite du dépôt des candidatures : 15 février 2019


Le Centre de Recherche Français à Jérusalem lance un appel à candidatures pour des aides à la mobilité internationale pour doctorants et post-doctorants (AMI) dans les disciplines suivantes :
  • archéologie, préhistoire
  • histoire, sciences des religions, philosophie, linguistique
  • anthropologie, sociologie, sciences politiques
  • géographie, architecture, urbanisme

Les projets de recherche devront porter sur le passé ou le présent de l’espace israélo-palestinien et faire apparaître la nécessité d’un séjour sur place : travail de terrain, enquêtes, ressources documentaires. L’adéquation des projets avec les axes de recherche du CRFJ, dont la présentation est disponible sur son site internet, est un critère déterminant.
Les candidatures seront examinées par le conseil scientifique du CRFJ au printemps 2019.
Les AMI seront attribuées pour une durée de 3 à 9 mois Il convient de préciser la durée du séjour souhaitée et s’il est d’ores et déjà envisagé de planifier un second séjour (l'aide étant en effet, sous réserve de l'examen d'une nouvelle demande, éventuellement renouvelable plusieurs fois). Les candidats doivent être inscrits en doctorat ou être titulaire d'un doctorat mené auprès d'une université française ou de l'Union Européenne (sans critère de nationalité). L'aide consiste en une allocation mensuelle d'environ 1200 euros net et le remboursement d'un billet d'avion entre la résidence administrative du candidat et Israël (sur la base du tarif classe économique le plus avantageux). Le boursier devra assurer par lui-même la recherche et le coût de son logement à Jérusalem. Il est rappelé que l'AMI n'étant pas considérée comme un salaire, elle n'ouvre droit ni aux prestations sociales, ni aux allocations chômage et ne peut être prise en compte dans le calcul des droits à la retraite. Les boursiers doivent souscrire eux-mêmes les assurances nécessaires pour résider à l'étranger, ceci incluant la couverture des dépenses de santé, accidents du travail, rapatriement, etc.
Les candidats seront rattachés au CRFJ le temps de leur séjour. Ils devront résider à Jérusalem et participer régulièrement aux activités du Centre (conférences, séminaires, colloques, publications, etc.). Il est précisé que cet appel et celui du programme Atlas sont éventuellement cumulables et non exclusifs.
Le formulaire du dossier de candidature doit être rempli et complété avec toutes les pièces nécessaires (lettre de motivation, CV, publications, copie des titres et diplômes, lettres de recommandation, exposé détaillé du projet de recherche) et envoyé uniquement par voie électronique avant le 15 février 2019 à l'adresses suivante : crfj@cnrs.fr

http://www.crfj.org/
CINÉMATHÈQUE DE JÉRUSALEM
Cinémathèque de Jérusalem

Retour haut de la page

CENTRE ROMAIN GARY
Centre Culturel Français Romain Gary
Facebook

Retour haut de la page

[Page d'Accueil]
[Retour à la page précédente]

Valid XHTML 1.0 Transitional