Accueil | Publications | Écrire à plusieurs | Mots qui rient | Carterie | Expositions | Tremplin aux idées | Annonces | Cadeaux



Bollog est votre agent d'assurance

Droits d'auteur ©nikibar.com 2006 - Reproduction, traduction, adaptation, interdits sans le consentement de l'auteur.

Les passages concernant certaines scènes particulièrement atroces ou traitant de l'insoutenable souffrance de la victime ont été volontairement supprimés afin de ne pas heurter la sensibilité de personnes fragiles ou innocentes.

L'agent d'assurance Bollog se sert de sa mine engageante comme d'un appât, tel un aimable ver qui se balance au bout de l'hameçon ; et vous, pauvre truite, vous ne pourrez résister à sa chaleureuse faconde ni à sa belle humeur charmeuse.
Lorsque vous l'avez rencontré, vous étiez, madame, fort impressionnée : cet homme sait si bien vous comprendre, il partage vos émotions et prend à cœur vos biens et vos tracas.
Vous lui avez raconté vos inquiétudes : les voisins du rez-de-chaussée qui ont été cambriolés récemment, la foudre qui a désintégré le poste de télévision de votre coiffeur ; les risques de tremblements de terre, le terrorisme, la chute de météorites... Qui dit que vous ne serez pas la prochaine victime ?

Bollog vient de faire l'inventaire de votre appartement. Vous croyiez que les barreaux aux fenêtres et vos serrures en béton décourageraient d'éventuels cambrioleurs, vous vous leurriez ! Ils sont capables d'entrer chez vous aussi facilement que si vous habitiez une maison en dentelle de papier.
Et c'est quoi cette naïveté simplette ? Vous cachez votre gourmette en or au fond de votre tiroir, sous vos petites culottes ? Pfut ! N'importe quel jeune débutant en larcin sait que la lingerie féminine est le premier endroit à explorer !

Bref ! Peu vous en chaut désormais, vous vouliez préserver vos biens, c'est fait : la prime est rondelette, mais vous venez de souscrire à une assurance contre vents et marées, vols, incendies, inondations, tsunamis, avalanches (d'accord, vous habitez en plaine, mais vous ne sauriez être assez prudente !). Même si vous mourriez un jour, Bollog a prévu une clause qui vous garantira un revenu confortable.

Le temps passe ; le sympathique sourire de Bollog explose sur son visage chaque fois que vous renouvelez votre contrat.

espace

Jusqu'à ce matin... Vous venez de vous apercevoir qu'une tache sombre pèle sur un mur. Voilà qui laisse augurer d'une fuite d'eau.
Au téléphone, Bollog, la bouche en bonbon à la fraise, vous rassure :
- Ce n'est peut-être rien. Attendez un jour ou deux, si la tache s'étend, nous pourrons alors aviser...
Deux jours après, la tache a doublé de volume. Vous retéléphonez à Bollog. Sur sa bouche, un barbelé rouillé s'est substitué au bonbon à la fraise. Il grince :
- Si vous insistez, je vais vous envoyer un plombier.
Vous insistez, et il vous promet que le plombier viendra très vite chez vous. Après une semaine et une dizaine de coups de téléphone aigrelets, un plombier se présente chez vous. Les neurones et le geste stériles, bouillant d'apathie, le voilà bouche bée devant la tache. Après quelques minutes de perplexité, il finit par s'éveiller, bâille et décide : "La tuyauterie ne vaut pas un rond de bière. Je vais toujours creuser par ci et par là, on verra bien ce que ça donnera... "
Une heure après, votre appartement ressemble à un champ de taupinières. Le plombier, complètement ranimé, est satisfait : il a fini par trouver un joint un peu "mou de raccord" et l'a resserré.

Hélas, la tache sur le mur continue à s'étendre et vous appelez encore Bollog. Quel manque de chance, il est justement en réunion mais il vous rappellera d'ici peu - ce qu'il ne fera pas, bien sûr, vous vous en doutiez.
Chez vous, après des heures harassantes passées à déblayer les gravats et à nettoyer votre appartement, vous constatez que la tache commence à suinter ; une petite flaque atteint déjà le tapis de votre salon.
Pour la énième fois, vous appelez Bollog mais il se dérobe tel un brouillard maussade. Il est franchement navré mais il ne peut vous parler maintenant, il est sur le fauteuil du dentiste, il est au volant, il a 40 de fièvre, il a un second appel avec l'étranger...
Ce que vous ignorez peut-être, c'est que votre numéro de téléphone s'affiche sur son portable et qu'il sait que c'est vous qui l'appelez. Il ne vous répondra plus.

Les jours passent ainsi. Le plombier est encore venu deux ou trois fois, ça l'amuse beaucoup de creuser des trous chez vous. À présent, il veut les reboucher mais comme ils sont pleins d'eau et que votre poisson rouge, évadé de son aquarium, y a élu domicile, il vous propose de les agrandir et de vous reconvertir dans la pisciculture.
Vous hésitez, l'idée est séduisante ; Carpe diem... peut-être finirez-vous par vous jeter à l'eau ?

espace

Et Bollog ? Il nage dans le bonheur, ne pas se mouiller lui réussit. Il a reçu une nouvelle promotion et a acquis encore plus d'assurance...

Retour haut de page