Accueil | Publications | Écrire à plusieurs | Mots qui rient | Carterie | Expositions | Tremplin aux idées | Annonces | Cadeaux


Une insulte à la langue française

Virginie Ségard

Article en réponse à la réforme de l'orthographe,
publié dans l'Acadie Nouvelle du mardi 22 décembre 2009

© Virginie Ségard, 2009. Cet article est protégé par le droit d’auteur. Tous droits réservés.

En tant que traductrice doublement agréée de la CTINB et du CTTIC, je suis absolument outrée par cette réforme de l'orthographe qui balaie tout simplement des siècles d'histoire de notre belle langue française...

Cette réforme est bien sûr la panacée pour toutes les personnes faibles en grammaire, en orthographe et en syntaxe.
Je trouve qu'à notre niveau, nous ne pouvons pas laisser passer une telle réforme. Elle constitue une porte ouverte à toutes sortes d'abus et une insulte à l'égard de la langue et de ceux qui la chérissent...
C'est une vraie catastrophe pour notre langue si riche, cette richesse qui en fait toute la beauté.

C'est l'« abâtardisation », voire la condamnation à mort, de notre langue! La modernisation de la langue ne doit pas être confondue avec cette manie consistant à supprimer toutes les difficultés de notre langue qui en font tout le charme.
Nénuphar avec un « f »... mais alors pourquoi ne pas tout simplement écrire les mots tels qu'on les entend, comme le font les jeunes qui clavardent sur les messageries instantanées, et pourquoi continuer à conjuguer les verbes? Pourquoi écrire les lettres muettes comme le « s » du pluriel? On pe ekrir kome sa apré tou... Qu'en pensez-vous?

Certains jeunes écrivent déjà très mal notre langue... où allons-nous?
Virginie Ségard, TA
Traductrice agréée
La page de Virginie Ségard
virginie_segard2@yahoo.com

[Page d'Accueil]   [Retour à la page précédente]

Valid XHTML 1.0 Transitional