Accueil | Publications | Écrire à plusieurs | Mots qui rient | Carterie | Expositions | Tremplin aux idées | Annonces | Cadeaux



Le Boléro de Ravel, sur YouToube

Maurice Béjart
Ballets avec Jorge Donn (Boléro de Ravel, Symphonies n° 3 et 5 de Mahler)
Durée : 01:13:24

Maurice Béjart :
De son vrai nom Maurice-Jean Berger, danseur et chorégraphe français (1927-2007).
En 1959 il crée à Bruxelles sa plus fameuse chorégraphie, Le Sacre du printemps.
Béjart va parcourir le monde entier avec celui-ci et initier un vaste public de néophytes à la danse moderne. L'année même de la création de la compagnie, Béjart monte avec la danseuse Duska Sifnios le Boléro de Maurice Ravel qui devient une de ses chorégraphies emblématiques.
Après Tania Bari, Suzanne Farrell, Louba Dobrievic, Anouchka Babkine, Angèle Albrecht, Shonach Mirk... Jorge Donn reprendra le rôle qui sera alors dansé indifféremment par un homme ou par une femme.

Le Boléro de Maurice Ravel
est une musique de ballet pour orchestre en do majeur qui fut composée en 1928 et créée le 22 novembre de la même année à l'Opéra Garnier par sa dédicataire, la danseuse russe Ida Rubinstein.
Cette œuvre singulière, que Ravel disait considérer comme une simple étude d’orchestration, a fait l’objet dès sa création d’une très large diffusion jusqu'à devenir, de nos jours encore, une des œuvres musicales les plus jouées dans le monde.
Mais l'immense popularité du Boléro tend à masquer l'ampleur de son originalité et les véritables desseins de son auteur.

Le rythme :
Le rythme adopté par Ravel est un boléro caractéristique, à trois temps, avec l'indication Tempo di bolero moderato assai (tempo de boléro très modéré).
Contrairement à la danse originelle traditionnellement accompagnée de castagnettes ou de tambourins, il choisit le tambour d'orchestre métamorphosé depuis en caisse claire pour cadencer cette danse typique.
La cellule rythmique comporte deux mesures presque identiques, avec une variation minime dans le troisième temps de la deuxième.
Elle est répétée ostinato par une puis deux caisses claires de la première à l’antépénultième mesure, et suit le grand crescendo pour être finalement jouée par l'ensemble de l'orchestre dans la coda.

Ostinato
Ostinato, ces deux mesures sont répétées cent soixante-neuf fois.

Sources : Wikipedia

Voir d'autres vidéos
Retour à la Page d'Accueil
[Retour à la page précédente]