Accueil | Publications | Écrire à plusieurs | Mots qui rient | Carterie | Expositions | Tremplin aux idées | Annonces | Cadeaux



LE GAI SAVOIR
par Raphaël Enthoven

Montaigne - Philosopher, c'est apprendre à mourir
Durée : 00.59.58

(rediffusion de l'émission du 23/09/2012)

Chapitres 19 et 20 - Livre I des Essais
Vous aussi vous allez mourir, et ça ne me console pas. Votre mort n'est pas la mienne. Tout le monde y passe, mais personne à ma place. La mort a beau être l'affaire de tous, c'est d'abord le problème de chacun : et ce n'est pas parce que tous les hommes – en général - sont mortels, que je ne le suis pas moi-même.
Qu'on ait vingt ans, qu'on soit grand-père, la mort est toujours jeune.
Alors, que faire ? Penser la mort au risque de se gâcher la vie, ou bien perdre sa vie à essayer vainement d'oublier qu'elle s'achève ? En quoi est-il, aux yeux de Montaigne, préférable d'affronter la certitude de notre mort plutôt que de lui tourner le dos ? Pourquoi diable regarder en face un visage si laid ?
C'est que, dit-il, « la préméditation de la mort est préméditation de la liberté ; celui qui a appris à mourir a désappris à servir ».

A la lecture : Julie-Marie Parmentier
A la réalisation : François Caunac

Voir d'autres vidéos
Retour à la Page d'Accueil
[Retour à la page précédente]