Accueil | Publications | Écrire à plusieurs | Mots qui rient | Carterie | Expositions | Tremplin aux idées | Annonces | Cadeaux


Atrophier ou escorter votre cœur...

Esther Horgen
Esther Horgen
« J'ai 33 ans et suis encore à la recherche du prince charmant... je fais de nombreuses rencontres mais aucune n'aboutit... je calcule, je compare, je doute de la bonne volonté de l'autre, je repousse avant d'être repoussée. Je me sens prisonnière dans un cercle vicieux que je me suis dessinée et ne sais m'en retirer. »

Nous vivons dans une société de sollicitations permanentes, dans l'abondance du choix de produits, de connaissances, d'activités... Vous êtes à la recherche du meilleur, car vous méritez le meilleur. Belle, intelligente, dégourdie, vous connaissez votre valeur, mais cela ne suffit pas. Les calculs que vous me décrivez, atrophient vos sentiments naturels, ceux-ci indispensables au cours de vos rencontres, qui se doivent êtres personnelles et sincères. Ces calculs, vous les connaissez certainement dans d'autres domaines. Parfois ils sont en votre faveur, ils vous sécurisent, vous protègent et vous réussissent, mais parfois ils se retournent contre vous en portant ombre sur votre spontanéité et votre véritable personnalité. Comme c'est le cas pour ces spéculations récurrentes.
Votre méfiance psychologique vient certainement d'un cadre de référence antérieur négatif. Vos croyances sur vous-même, sur les autres et sur le monde vous font appréhender la réalité avec une anxiété latente. Ce mode réactionnel né souvent de l'enfance, doit être démantelé aujourd'hui par votre travail en tant qu'adulte. Vous pouvez vous en libérer !

Vos doutes et vos « attaques » sont l'expression de votre fragilité intérieure, c'est votre façon de vous protéger. N'avez-vous pas eu précédemment des expériences affectives douloureuses que vous auriez cautérisées maladroitement ?
Lorsque l'on s'est fait avoir une fois et que l'on a souffert, le psychisme reste sur ses gardes et passe en mode réactionnel. Il est indispensable de vous extirper de ce cercle vicieux. Vous êtes sagement arrivée à la conclusion que, plus que le partenaire, c'est le déroulement de la rencontre qui vous éloigne de votre but: le mariage. Ces préliminaires d'échange relationnel problématiques se reproduiront avec votre mari si vous n'opérer pas le changement nécessaire avant la Houpa.
Bien évidemment un échange supplémentaire avec moi est nécessaire pour approfondir ce sujet fondamental.

Vous êtes sensible au fait que notre société de consommation affiche l'arnaque de façon presque officielle, et vous ne voulez pas faire partie de ceux que l'on abuse ou manipule. Si vous ne pouvez pas changer le monde, vous pouvez changer votre regard sur lui. La suspicion, plus qu'elle n'empêche le danger et vous protège, vous prive du bonheur d'être vous. Quel risque prenez-vous-en acceptant un compliment ? Quel danger sollicitez-vous en optant pour plus de confiance ? en vous-même, en la Vie, en votre interlocuteur ?

La méfiance entraine inévitablement l'isolement psychologique, un durcissement de la personnalité que le partenaire sent. La relation doit être au contraire un moment de confiance, d'échange sincère, de vulnérabilité réciproque... La raison ne doit pas atrophier votre cœur, elle doit l'escorter. L'entente au sein de la relation est au-delà du rationnel. Faites confiance à votre sixième sens, découvrez le bon de l'autre en approfondissant et en positivant le regard que vous portez sur votre partenaire, sur vous-même et sur le monde, vous découvrirez les merveilles que la Vie vous promulguera.
Vous méritez d'être heureuse, oui maintenant, dès aujourd'hui, vous méritez une vie de couple dans l'harmonie délicieuse du divin en vous qui ne demande qu'à s'exprimer, s'expanser.

N'hésitez plus à me contacter :

Esther Horgen, Coaching et Thérapie,
Tel: +972 54 998 13 80 - +33 1 86 96 30 06


Retour à la Page d'Accueil
[Retour à la page précédente]

    Valid XHTML 1.0 Transitional
    CSS Valide !